retrouvez-nous

Multifonctionnalité des forêts

« C’est l’homme qui a besoin des forêts » déclare Michel Béal en introduction de son intervention, le 11 mars 2023, lors de l’AG de l’association des Amis de la Forêt. En effet, la forêt rend différents services à l’homme.

Michel Béal, Directeur ONF Agence Versailles

Quels sont ces services ?

Service de prélèvement de matériaux bois de construction, bois de chauffage, animaux, fruits des bois, champignons,…

Service social : promenade, loisirs : la fréquentation des forêts a augmenté de 15% depuis le Covid avec 100 millions de visites par an sur l’ensemble des forêts gérées par l’ONF.

Service culturel : la forêt est source d’inspiration pour les écrivains, poètes, peintres,…

Service de régulation écologique : la forêt est d’abord un réservoir de biodiversité. C’est en forêt que la biodiversité résiste le mieux. Régulation du climat aussi : la forêt régule la qualité de l’eau par filtration d’où des périmètres de captage situés en forêt. Sous les bois, l’eau n’est pas polluée. La forêt, source d’oxygène, purifie l’air également ; c’est un îlot de fraîcheur l’été. Par ailleurs, la forêt séquestre le carbone

Les trois S du bois en matière de régulation écologique

Ce sont les océans qui stockent le plus de carbone; les forêts, quant à elles, représentent le second puits de carbone. En fonction de leur âge, les arbres captent plus ou moins de carbone; le pic de captation se situe aux alentours de 40 ans. Et bien sûr cette capacité à capter du carbone varie en fonction des essences et de l’état de santé des arbres.

Une gestion des forêts maîtrisée

Le Code forestier régit les forêts, privées et publiques. On ne fait pas ce que l’on veut en forêt. Un propriétaire forestier privé doit aussi respecter ce code. Par exemple, il doit soumettre son plan de gestion des forêts au Centre National de la Propriété Forestière (CNPF); les coupes sont soumises à autorisation, les aides financières pour replanter doivent respecter certaines conditions. Des contrôles sont régulièrement effectués.

Qui est propriétaire des forêts en France métropolitaine ?
75% de la forêt est privée
25% de la forêt est publique (régionale, départementale, communale)
9% de la forêt est domaniale

Alarme sur la santé des forêts

Les forêts vont mal du fait du changement climatique. Et c’est la seule et unique raison de leur état de santé. Les arbres souffrent du manque d’eau, comme le chêne ou le hêtre par exemple. Des essences dépérissent par stress hydrique, ou du fait de parasites ravageurs (scolytes sur les épicéas, champignon pathogène sur le châtaignier, etc.). Les feux de forêt provoquent également de graves dégâts. Depuis 2022-23, la moitié nord de la France est déclarée comme zone à risque face aux incendies de forêt ce qui est nouveau et alarmant.

Comment l’ONF fait face?

Par exemple en favorisant des essences comme le chêne pubescent, dans des régions où il n’était pas envisageable jusqu’à présent. Le hêtre va disparaître de nos régions, du nord au sud… Il est encore temps d’aller voir la très belle forêt de hêtres à Lyons-la-Forêt ! Des expériences sont actuellement menées par l’ONF, en lien avec l’INRAE, pour planter des graines de hêtre, issues de la forêt de la Sainte Baume ou de la montagne Sainte Victoire, dans des régions situées plus au nord de l’Hexagone.

L’ONF bénéficie de nouveaux moyens pour faire face aux incendies avec tous les acteurs qui sont impliqués mais aussi dans leur prévention. Il bénéficie aussi sous forme de subventions pour favoriser les replantations dans le cadre de France 2030, via l’Ademe notamment ou le Conseil régional d’Ile-de-France. Face à ces nouveaux paramètres, l’ONF pour la forêt publique et le CNPF pour la forêt privée, sont plus que jamais mobilisés pour mener une gestion des forêts au plus près des situations climatiques locales ou régionales, tout en assumant les missions de production de bois, de préservation de la biodiversité, d’accueil des publics, en lien avec tous les acteurs forestiers, dont les Amis de la forêt de Saint Germain en Laye et Marly-le-Roi.

Face à ces nouveaux paramètres, l’ONF pour la forêt publique et le CNPF pour la forêt privée, sont plus que jamais mobilisés pour mener une gestion des forêts au plus près des situations climatiques locales ou régionales, tout en assumant les missions de production de bois, de préservation de la biodiversité, d’accueil des publics, en lien avec tous les acteurs forestiers, dont les Amis de la forêt de Saint Germain en Laye et Marly-le-Roi.

Vous souhaitez devenir membre de notre association ?